• La Fidélité ne paye pas !

     Si un jour on m'avait dit que  je le quitterai après plus de 20 ans à ses côtés, j'aurais rétorqué ben non voyons !

    Et bien, si aujourd'hui, je m'apprête à sauter le pas. 

    J'ai pris ma décision;  je suis fatiguée et complètement désabusée.

    Pourquoi ? Qu'elle fut la raison  ? 

    L'argent, le fric, les pépètes, l'oseille. Triste constat comme dans beaucoup d'histoirE : " le nerf de la guerre " 

    Je quitte mon agence d'assurance.

    Ma démarche a commencé au début du mois de septembre.

    En effet, la rentrée est souvent les prémices de nouvelles démarches en tout genre ( sportives, alimentaires ..)

    Au début  septembre, j'ai eu l'idée de faire le point et comparer ce qui se pratiquait sur le marché. Histoire de, quoi ! Une démarche qui allait dans le sens Antigaspi, non pas alimentaire mais pécuniaire, ce qui revient un peu au même me direz vous. Ne plus dépenser à tort et à travers l'argent, afin d'économiser mon précieux ! C'est à dire mon portefeuille.

      

    La fidélité ne paye pas !

     

    Me voilà donc partie dans les rues de ma ville natale, pochette sous le bras et armée de ma seule volonté.

    Je dois vous avouer que je n'ai pas frappé à toutes les portes..J'y serais toujours à  l 'heure actuelle!

    Pour effectuer une comparaison, j'ai choisi deux autres enseignes ( pour des raisons de sécurité et garder l'anonymat je ne divulguerai pas de noms* je peux tout simplement vous écrire que c'est deux grandes enseignes, qui ont pignon sur rue ( cela doit beaucoup vous aider !

    Je reconnais que l'accueil fut agréable dans les agences (de nouveaux clients en perspective).

    Les conseillers armés de leur outil informatique, remplirent et cochèrent les cases pour établir le  plus justement possible les futurs devis ( demeure de 10 pièces dont 3 salle de bain, décapotables, bateau à voile de 30 m ...je vous envoie du rêve, hein ? .. Et oui, je fabule) Revenons sur terre.

    La chute est longue et douloureuse...Heureusement, je suis assise.

     

    La fidélité ne paye pas !

     

     

    Triste constat ; les chiffres parlent d'eux mêmes. Je prends conscience que depuis des années,mon assurance me coûte un bras ( bon, j'exagère ..mais qu'en même) Si j'avais su, j'aurais ...Aïe aïe aïe? Qu'est ce qui fait plus mal la faute de grammaire ou la triste réalité ? 

     

    Je vous confierai que c'est la deuxième option, et j'ai quelques difficultés à cacher mon désarroi désillusion à la personne qui se trouve devant moi. Elle entend bien moi appel au secours et les doux mots qui fusent dans ma bouche .Elle me propose directement  un rendez vous pour concrétiser les signatures des contrats. La date est fixée à la fin du mois.

    Quelques jours,  semaines devant moi me permettront de réfléchir et de prendre sagement une décision.

    Dois-je en échanger avec mon assureur ? Le mettre devant le fait accompli ? Je le quitte. Je reste ?  

    Que feriez-vous cher lecteur ?  Resteriez-vous ?  les avantages, il n y en a pas beaucoup? Certes le beau sourire qu'il affiche surtout quand vous établissez les chèques ? Les garanties offertes chez le voisin sont plus attrayantes ( plus pour moins cher ).

    Me voilà bien embêter. Tiraillée entre la sécurité et la nouveauté ? 

    Ah !si j'avais su, j'aurais* *pas ....

     

     

     

    Noms* : je ne suis pas rémunérée pour faire de la pub pour les autres. pas encore, à bon entendeur !

    J'aurais **: faute grammaticale, et oui, je sais on ne met pas de " rais après le si " Combien de personnes s'en soucie ..aujourd'hui ? 

    « Mickey Mouse mania
    Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :